Accueil ACTUALITE Les coulisses du CHAN 2016.Ce que nous ne devrions pas oublier

Les coulisses du CHAN 2016.Ce que nous ne devrions pas oublier

PARTAGER
JULIEN PALUKU KAHONGYA

La République démocratique du Congo est pour la deuxième fois de son histoire , championne du Chan (Championnat d’Afrique des Nations) depuis le 7 février 2016 au Rwanda , pays organisateur de la 4ème édition de cet événement sportif qui regroupe les joueurs évoluant sur le Continent africain.

Cela a-t-il été le fruit du hasard, n’y avait -il pas un gros travail souterrain en avant ?

Coup de projecteur.
Avant d’arriver à cette compétition le Gouvernement devaient s’acquitter de son devoir d’accompagner financièrement l’équipe ce qui fut fait à temps et à tous les niveaux .
Les joueurs ont dû batailler dur pour arracher la qualification , l’entraîneur devait opérer un choix judicieux sur l’échantillon des joueurs devant représenter les nombreux talents du football dont regorge le pays, ce qui n’aura pas été facile. Car, l’entraîneur Ibenge s’était fait traiter de tous les noms d’oiseaux tant dans certains médias que par certains dirigeants de clubs insatisfaits, ainsi que par des supporters sans retenue. Contre vents et marées, le sélectionneur aura assumé son choix et ses responsabilité jusqu’au bout, en dressant une première liste des présélectionnés puis la mouture finale de l’équipe.
Au démarrage de la compétition du CHAN 2016 , les Léopards étaient présentés certes comme favoris mais la bataille n’aura pas été facile. Pour arracher leurs qualifications, il aura fallu lors de deux matches, aller aux prolongations. Au deuxième match avec prolongation, il aura fallu recourir aux tirs au buts.
Grâce à ce parcours, les Léopards pourront enfin gagner la coupe, mais ils totaliseront le plus de temps sur les terrains par rapport à toutes les équipes présentes à ce CHAN . Enfin les fauves congolais vivront divers scénarios périlleux dont le plus dangereux aura été d’affronter le pays organisateur pour espérer atteindre le niveau de demi finale.

12669599_10208109226869494_1730006973710561969_nMais en dehors de tout ceci, les Léopards auront reçu un soutien sans précédent qui mérite d’être épinglé : le flot des supporters venus de la partie Est du pays , qui ne juraient que par la victoire des Léopards, arracher la coupe. À l’initiative de ce pèlerinage particulier, Monsieur Julien Paluku Kahongya, Gouverneur de la Province du Nord-Kivu. Il aura surpris l’opinion avec une très grande mobilisation de ses administrés, et leur facilitant l’accès au pays organisateur du CHAN. Il avait réquisitionné plusieurs bus et jeeps pour acheminer les supporters vers les différents stades et points de rencontre pour acclamer les Léopards.
C’est le moment de rendre hommage à la population de l’Est de la République qui a donné de la voix dans les stades pour doper les vaillants Léopards. Les compatriotes de l’Est ont été véritablement le douzième joueur des Léopards grâce à la perspicacité d’un homme : Julien Paluku Kahongya le gouverneur du Nord-Kivu.

Crédits photos (Net) :Mustafa Kemal Musafiri Mulopwe

Franck Kitenge

Kanazawa, Japon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here