Accueil ACTUALITE Mort de deux travailleurs humanitaires dans le tanganyika : Communique de la...

Mort de deux travailleurs humanitaires dans le tanganyika : Communique de la coordinatrice humanitaire en RDC

PARTAGER
Travailleurs humanitaires
Travailleurs humanitaires

Kinshasa, le 19 novembre 2018. La Coordonnatrice Humanitaire condamne avec fermeté le meurtre de deux agents de l’organisation non gouvernementale internationale Food for the Hungry (FH). Les deux humanitaires ont été tués le jeudi 15 novembre par des hommes armés non-identifiés dans le Territoire de Moba, Province du Tanganyika. L’incident s’est produit dans le village Maendeleo, à environ 130 kilomètres de Kalemie où ils ont été interceptés et exécutés, après avoir été dépouillés de leurs biens.

‘’Au nom de la communauté humanitaire de la République Démocratique du Congo, je tiens à exprimer ma profonde tristesse devant cette mort tragique d’acteurs de l’aide humanitaire au service des communautés affectées,’’ a dit Madame Kim Bolduc, la Coordonnatrice Humanitaire en RDC.

Ce meurtre est le deuxième enregistré au cours de cette année, après celui de février 2018 dans le Territoire de Rutshuru, Province du Nord-Kivu contre deux autres humanitaires en pleine exécution de leur mission.

‘’Tout en exprimant ma compassion envers les familles de ces collègues, je tiens à rappeler aux diverses parties en conflit qu’aucun acteur humanitaire ne peut être pris pour cible dans l’exercice de son travail. Cette attaque représente une violation grave du droit international humanitaire et des normes en matière d’aide d’urgence,’’ a ajouté la Coordonnatrice Humanitaire.

L’ONG Food for the Hungry met en œuvre des activités dans le domaine de la sécurité alimentaire dans le Territoire de Moba, aux côtés de quatre autres organisations humanitaires engagées dans les secteurs de la santé, de l’éducation, de la protection et de l’eau, hygiène et assainissement. Cette attaque pourrait amener les acteurs humanitaires à restreindre, voire suspendre leurs activités dans la région pour leur sécurité, limitant ainsi l’aide d’urgence à plusieurs milliers de personnes dans le besoin.

Le Territoire de Moba est le deuxième territoire du Tanganyika en termes des personnes retournées avec près de 194 000 ayant regagné leur milieu d’origine. Le plan opérationnel de réponse d’urgence de la zone Sud-Est cible 400 000 personnes pour une assistance multisectorielle dans la province du Tanganyika. L’insécurité dans la région entre Kalemie et Moba pourrait empêcher quelque 233 000 personnes d’accéder à l’aide humanitaire dans les territoires de Manono, Kabalo, Nyunzu, Moba et Kongolo.

Copyright Photos vedura.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here