Accueil A L'AFFICHE Mois de la femme :Le centre culturel Bel Campus sensibilise les étudiants...

Mois de la femme :Le centre culturel Bel Campus sensibilise les étudiants à Kinshasa

PARTAGER
Les défis de la femme congolaise dans le monde des affaires-Centre culturel Bel campus

[wp-rss-aggregator limit= »2″]Le centre culturel Bel Campus a lancé ses activités du mois de la femme, ce jeudi 7 mars 2019 par une conférence  sur le site de l’université Bel campus à Limete sous le thème :« Les défis de la femme congolaise dans le monde des affaires », Trois intervenantes ont échangé avec l’assistance composée en majorité des étudiantes de l’Université technologique Bel Campus (UTBC). Le centre culturel est dirigé par Madame Laura Bare .

Félicitée Singa Boyenge , 28 ans de carrière en banque et à ce jour , Responsable de son propre cabinet conseil dans le même secteur, a résumé son parcours et orienté les jeunes femmes sur des principes simples à observer pour espérer réussir dans la vie professionnelle. Pour cette dame qui a gravi tous les échelons dans sa carrière, d’agent du service client jusqu’à  atteindre des postes de direction au plus haut niveau de décision dans le secteur bancaire. Pour Félicitée Singa : « pour réussir, il faut travailler ». Dans le contexte congolais , elle conseille aussi aux plus jeunes de respecter les valeurs culturelles dans leur vécu quotidien.

Odia Kabakele : Plus de 40 ans d’expérience dans le domaine de l’Esthétique, cette bio-esthéticienne et styliste designer, a eu le privilège de servir plusieurs premières dames sur le continent africain  et se positionne comme l’une des icônes dans la sous-région d’Afrique centrale. Elle a encouragé les jeunes étudiantes à privilégier : le travail, la discipline, le respect du temps, la persévérance tout en demeurant ambitieuse. Partant de son expérience .

Miss Cathia Belotti , la cadette des intervenantes a axé son intervention sur la lutte contre les abus de certains hommes dans la recherche d’emplois et de la réussite dans le domaine des études , pour cette top model congolaise qui ambitionne d’intégrer la prestigieuse Harvard Business School , « il faudrait en ses rêves pour les voir s’accomplir ».

Franck Kitenge

Photos Audax Mundele

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here