Accueil ACTUALITE L’apport du numérique en RDC: Un acteur interpelle Félix Tshisekedi

L’apport du numérique en RDC: Un acteur interpelle Félix Tshisekedi

PARTAGER
Acteur du numérique Keyser Filip (pseudo)

Le défi du numérique est de plus en plus une priorité pour les décideurs de différents gouvernements et chefs d’Etats à travers la planète , mais en Afrique très peu de pays sont au front du numérique. Pour compenser le retard des pays africains, les jeunes se sont lancés à travers des starup et des initiatives collectives afin de travailler sur l’avancement du secteur. 

C’est à ce titre que nous nous sommes intéressé à la réflexion d’un acteur du numérique en république démocratique du Congo plus connu sur la toile sous l’appellation KEYSER FILIP  , initiateur des ateliers Numériques pour Jeunes (sessions d’apprentissage d’informatique pour les plus jeunes dès  7 ans)  et du Lumumba Lab (LLAB) et Ambassadeur de la nouvelle offre numérique de TV5Monde. 

A travers un Hashtag #BoyebiselaNgaFatshi    , (NDLR : Prière de le dire au Président de ma part), l’un des acteurs du numérique les plus actifs de son pays, a lancé un message au nouveau Chef de l’Etat congolais Félix Tshisekedi. 

« Ce matin, je réfléchissais en 10 points que je partage avec vous sur l’apport du numérique en RDC » .

Espérons que Le Président Felix Tshisekedi va aussi comprendre les choses dans ce sens ou faire mieux » peut-on lire sur le mur de keyser filip (Filip Kabeya) .

  1. Le numérique facilite la traçabilité (il est donc ennemi des voleurs et de la corruption)
  2. Le numérique vient appuyer la formation (les ennemis de cette nation ont tout à gagner tant que les congolais ne sont pas de plus en plus instruits)
  3. Le numérique peut grâce a toute une économie permettre à l’Etat de ne plus soutirer l’argent que de quelques secteurs qui se sentent étouffer. (Les mines et autres peuvent souffler un peu)
  4. Le numérique rajoutera de l’argent dans la caisse de l’Etat (taxes, péages, passeport et autres documents officiels qui seront plus facile à avoir pourtant avec un meilleur contrôle et plus d’entrées contrôlé en évitant ainsi le vol.)
  5. Le numérique va aider ce pays à mieux connaître son sous sol et ainsi avoir une cartographie (Système d’Information Géographique) maîtrisé.
  6. Le numérique va aider à bien contrôler nos frontières (Drônes, camera et autres systèmes) dans certaines endroits fragiles … posez vous la question qu’avec tous ce que nous vivons comme atrocité pourquoi on n’arrive toujours pas à traquer ou avoir des images des attaques.
  7. Le numérique peut aider pour le recensement dans ce pays (Armée, Fonction Publique, Population) … la carte d’identité Congolaise peut se faire par quartier.
  8. Le numérique peut aider à assurer une souveraineté de ce pays en développant des outils Congolais de gestions qui ne passent pas par les réseaux extérieurs. (Nous pouvons imaginer que tous les ministères soient interconnectés localement et qu’ils puissent s’envoyer dès courrier ou même avoir une base de données centralisée…)
  9. Le numérique comme un appui pour les alertes peut permettre une forme de sentinelle pour dénoncer les bavures et aider le gouvernement dans son action.
  10. Le numérique peut aider la culture de ce pays à rayonner et remettre ce pays à la place qui sera la sienne si nous travaillons.

Dans le même registre , l‘ingénieur Paguy Kasongo , ancien de la firme américaine IBM , ancien formateur au Campus numérique de Kinshasa, Consultant du Gouvernement congolais en nouvelle technologie de l’information et de la communication (2009-2012) et consultant en cybersécurité confirme l’efficacité et l’importance du numérique dans l’élan de développement des pays africains et de la RDC en particulier.

« La démarche de Keyser est pertinente » ,  nous les acteurs du numérique devront appuyer sa réflexion et la muer en action » nous lance-t-il après lecture dudit post .

Franck KITENGE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here