Accueil A L'AFFICHE La jeunesse de l’UDPS condamne les récentes violences à Kinshasa et Lubumbashi...

La jeunesse de l’UDPS condamne les récentes violences à Kinshasa et Lubumbashi durant les manifestations.

PARTAGER
LA jeunesse de l'UDPS en matinée politique - Par Merveil Kankienza
LA jeunesse de l'UDPS en matinée politique - Par Merveil Kankienza

La ligue des jeunes de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) condamne les violences durant les dernières manifestations du 10 juin 2019 contre les députés ayant tenu des propos discourtois à l’endroit du Chef de l’Etat. Ces manifestations se sont déroulé à Kinshasa et Lubumbashi principalement.

Les jeunes du parti de Félix Tshisekedi ont pris position par une déclaration à travers les médias.

La déclaration de la Ligue des jeunes de l’UDPS.

La Ligue des Jeunes de l’UDPS, a suivi avec une grande indignation le débat inopportun porté contre la personne du Chef de l’Etat à l’Assemblée Nationale autour des dernières Ordonnances prises lui.

A ce sujet, la Jeunesse de l’UDPS relève :

  • Le député Charles Naweji a commis un acte d’outrage au Chef de l’Etat, lors de la dernière plénière du vendredi 07 juin 2019
  • Le député auteur de la motion diabolique est allé jusqu’à proférer des insultes proférés à l’endroit du Président de la République, le traitant d’inconscient
  • Le Président de la République n’est responsable ni politiquement, ni moralement devant l’Assemblée Nationale et que par conséquent les actes administratifs qu’ils posent n’appellent à aucun débat dans cette Chambre

Au regard de ce qui précède, la Ligue des jeunes déclare ce qui suit :

– Mettre en garde le FCC contre toute tentantive de déstabilisation et de sabotage du mandat du Chef de l’Etat

– Prévenir le camp de l’ancien Régime sur le recours à la rue en cas de récidive ou de poursuite de cette machination de mauvais goût

– Interpeller la Présidente de l’Assemblée Nationale sur sa complicité autour  des attaques en l’endroit du Chef de l’Etat.

Appeler les autorités du Parti à plus de vigilance et aux combattants à rester mobilisés pour soutenir le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi dans sa vision d’instaurer un État de droit en RDC

Nous condamnons toute forme de violence pendant les manifestations qui ont eu lieu à Kinshasa et Lubumbashi. Et appelons toute la jeunesse au calme et demande aux partenaires du FCC à éviter des comportements pouvant mettre en péril la coalition en vue d’une stabilité des institutions

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here