Accueil A L'AFFICHE Yves Bunkulu : Après le sphinx, place à la pérennisation de son combat...

Yves Bunkulu : Après le sphinx, place à la pérennisation de son combat par les jeunes.  

PARTAGER
Dr YVES BUNKULU -Président de la ligue des jeunes du parti au pouvoir ,
Dr YVES BUNKULU -Président de la ligue des jeunes du parti au pouvoir ,

Décédé à Bruxelles en février 2017 et inhumé à Kinshasa en juin 2019, Etienne Tshisekedi , père de la démocratie congolaise tel que l’opinion congolaise en général le désignait , l’icône de la résistance populaire sous le régime Mobutu et Kabila a eu droit à des obsèques dignes de son parcours sur terre. Plus de 40 jours après son inhumation et les derniers hommages de la nation et ses proches , l’un de ses héritiers politiques, Le Docteur Yves Bunkulu lance le processus de la pérennisation de son combat et des valeurs qu’il a défendu de son vivant.

Ce jeune turc de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Président de la ligue des jeunes du parti au pouvoir , Médecin de formation qui est à cheval entre ses engagements politiques et son serment d’Hippocrate qu’il vit tous les jours durant ses heures de travail , de nature peu bavard, nous a confié ce qu’il entend mener comme actions pour l’engagement des jeunes en politique , pour lui les jeunes sont les vrais sentinelles de la démocratie et de la nation, il pense qu’il est plus que temps que ces derniers le comprennent et portent toutes leurs responsabilités .

« Après le deuil du Président Etienne, j’aimerai conduire la jeunesse de mon parti à se réapproprier les valeurs de l’état de droit prônées par notre maitre , le défunt Etienne Tshisekedi et portées à ce jours par le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et mettre le peuple au centre de nos réflexions pour l’aider à réussir son mandat et nous de sa communauté politique sommes en ordre de bataille utile », nous confie Yves Bunkulu dans une rencontre hasardeuse dans un quartier de Kinshasa dans lequel il inspectait les structures des bases de la jeunesse de son parti.  « Dans le cas précis, renchérit –il, j’ai profité pour encourager nos jeunes camarades à se former davantage par les études supérieures pour ceux qui le peuvent mais aussi par les formations professionnelles, pour mieux lutter contre le chômage , nous les exhortons tout d’abord d’avoir un métier ou des compétences ,ainsi ils pourront accéder à des emplois dès que les opportunités se présentent ».

 

Franck Kitenge

Photos droits tiers .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here