Accueil A L'AFFICHE Covid-19 : La Ministre d’Etat Nene Ilunga Nkulu parle de violations des...

Covid-19 : La Ministre d’Etat Nene Ilunga Nkulu parle de violations des dispositions

PARTAGER
Son excellence Nene Ilunga Nkulu

Par Jean-Luc MWAMBA

La Ministre d’Etat, Ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale Nene Nkulu Ilunga s’est exprimée ,ce mercredi 15 avril, via son compte twitter sur les dérapages qui s’effectuent dans le milieu du travail en ce qui concerne les différentes réglementations du secteur spécifiquement dans cette période du covid-19.

« Je suis au courant de plusieurs cas de violation des dispositions réglementaires pendant cette période de Covid-19. Plusieurs contrats de travail sont suspendus ou résiliés abusivement en violation des indications claires données par la circulaire N°001/CAB/MINETAT/METPS/2020. Des instructions claires ont été données à l’inspection générale du travail pour rechercher et sanctionner conformément à la loi tous les cas de licenciement massif des travailleurs pendant cette période difficile » a-t-elle déclaré dans son tweet séquencé.

Par cette présence numérique, madame Nene Ilunga Nkulu pratique ainsi une action de télétravail propre à son secteur et prêche par l’exemple.

Pour renforcer les mesures prises par  la ministre , le juge et consultant permanent en matière de droit social Samy Mwamba Mutombo joint au téléphone  déclare : « En effet, pendant cette période, la Ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale devrait prendre un arrêté édictant les mesures à observer par les employeurs sur les licenciements. Cette question devrait être débattue préalablement en conseil de ministre. La note circulaire n’est pas opposable à tous tandis que l’arrêté ministériel l’est. Car c’est un règlement. En cas de licenciement économique , l’employeur doit au préalable recueillir l’avis de l’inspecteur du travail comme le stipule l’article 78 dans code du travail ».

Juge Samy MWAMBA

Une information bien accueillie dans le milieu des employés victimes et menacés et qui suscite beaucoup d’espoir. Les concernés appellent la Ministre à entamer des actions contre les contrevenants aux dispositions de l’Etat d’urgence actuel.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here