Accueil A L'AFFICHE Le 19 mai 2009, le général Félix Budjamabe rendit l’âme

Le 19 mai 2009, le général Félix Budjamabe rendit l’âme

PARTAGER

Par Jean-Luc MWAMBA

C’était dans la nuit du 19 mai 2009 à la suite d’une longue maladie qu’il mourut en terre de Nelson Mandela à Johannesburg alors qu’il avait 65 ans, et ce, après une période d’hospitalisation au Centre Médical de Kinshasa (CMK), nous renseigne radiookapi.net.

Quid sur son parcours ?

Originaire du district de la Mongala en province de l’Equateur, Félix Budjamabe était diplômé en criminologie de l’école royale militaire d’Anvers en Belgique. Cet officier des forces armées zaïroises sous le régime Mobutu fut d’abord instructeur puis commandant à l’école de formation des commandos de Kotakoli.

Il deviendra successivement officier de la garde rapprochée du Président Mobutu, commandant de la 41è brigade commando de choc de Kisangani et commandant de la Région militaire de Matadi dans le Bas-Zaïre. Il se rapprochera de Laurent Désiré Kabila qui le nomme le 4 septembre 1999 commandant de la 6e région militaire couvrant le Kasaï Occidental et le Bandundu. De ce fait, il lui sera conféré le grade de Général de brigade. Le 24 février 2002, Budjamabe est nommé commandant de la 10è région militaire au Sud Kivu. Il remplace le 10 mars 2004 et provisoirement, le commandant Prospère Nabyolwa et confirme sa notoriété d’un grand combattant lors de la prise de Bukavu par les éléments de Laurent Nkunda et Mutebutsi entre le 26 mai et le 8 juin 2004. Jusqu’à sa mort, Félix Budjamabe Nkumu Embanze exerçait les fonctions de commandant de la base militaire de Kamina, poste qu’il occupe depuis le 7 juillet 2005.

Mémento de Pauliana Budjamabe …

« Aujourd’hui,  c’est le 19 mai 2020, ça fait exactement onze ans depuis que mon géniteur avait rejoint l’au-delà différemment à ma mère dont son départ était accompagné de la pluie. Mon héros c’était le calme dans le ciel et une nuit éclairée avec une lune rougeâtre. Accompagnée par des prêtres au couvent des religieuses sur Kauka Matonge, je n’avais jusque-là pas compris à quoi été dû cette gentillesse inaperçue de leurs parts, jusqu’à ce qu’une question nous soit posée :  » Si Dieu décide de prendre l’un des parents entre papa et maman lequel entre les deux vous aurez plus mal? ».

La question me semblait être prétentieuse jusqu’à cinq minutes, je veux regarder l’abbé préfet aux yeux pour lui dire  » papa est mort pourquoi vous nous perdez le temps avant de nous annoncer cela? » Silence radio … Tasy Garcin parterre entrain de pleurer, je me lève avec force en disant  » papa m’a menti ». Le prêtre répliqua,  il n’a pas menti mais c’est la volonté de Dieu!

La dernière chose, nous avons passées nuit au couvent des sœurs,  la voiture viendra nous chercher demain matin pour rentrer à la résidence. Après avoir mis ma robe de nuit, je demandai que je fasse une prière au sanctuaire et je m’en souviens d’avoir réciter le psaume 51, 91 et la prière de notre père.

Merci papa pour tout ce que tu avais fait pour moi et de ce que tu n’avais  pas pu faire. Aujourd’hui,  je suis une grande dame, indépendante en tout et je conduis ma vie dans l’espoir que mes bonnes œuvres me suivront un jour à l’au-delà mais aussi j’ai tenu ma promesse de défendre les personnes qui servent sous le drapeau. Maman n’est plus, je crois que vous veuillez souvent sur nous » a-t-elle déclaré via un post sur un réseau social numérique en cette journée commémorative.

Pauliana Budjamabe

Pauliana Budjamabe Yenga, fille du feu général, est présidente  de l’organisation non gouvernementale pour le développement dénommée : Famille des Enfants et Epouses des Militaires et Policiers (FEEMIP ONGD) créée en date du 10 octobre 2010 avec pour mission de pouvoir militer pour l’amélioration des conditions de vie et intégrations des familles des militaires et policiers actifs, inactifs anciens combattants. La dernière action en date de la structure est la plaidoirie auprès des autorités étatiques pour le cas du feu caporal Daniel Muiki décédé le 4 mai dernier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here