Accueil A L'AFFICHE Réseaux des Maisons de Jeunes et de la Culture : Derniers réglages...

Réseaux des Maisons de Jeunes et de la Culture : Derniers réglages à Kinshasa

PARTAGER

Par Travis Vilar  

« Les anciennes d’UMOJA-Kolwezi » ont reçu pour la troisième fois leur ancien professeur, l’écrivain bruxellois Cheik FITA dans le cadre du projet « Réseaux des Maisons de Jeunes et de la Culture » qui doit sceller un partenariat entre cette association congolaise et l’ACRDC asbl de Belgique.

Autour d’un diner bien arrosé, les représentants de ces deux associations ont passé en revue tous les obstacles qui restent avant le démarrage effectif du projet « Réseaux des Maisons de Jeunes et de la Culture ».

A Kinshasa, l’association  « Les anciennes d’UMOJA-Kolwezi »  a mis sur pied une coordination provisoire des jeunes qui devra piloter le projet dans les milieux des jeunes.

Le projet «Réseaux des Maisons de Jeunes et de la Culture » tire sa raison d’être d’un acte qui avait été adopté en 1992 par la CNS, Conférence Nationale Souveraine, et qui demandait à l’état congolais :

  • « La construction d’une maison de la culture comprenant une salle polyvalente, une bibliothèque et des salles de jeux au sein de toute agglomération de plus de 10.000 habitants ;
  • La construction d’un centre culturel avec salles de spectacles et d’une bibliothèque au sein d’une agglomération de plus de 100.000 habitants et dans toutes les municipalités ;
  • La construction d’un complexe culturel comprenant au moins une grande salle de spectacles, un hall d’exposition, une bibliothèque et une salle de lecture dans toute agglomération de plus d’un million d’habitants et dans le chef lieu de régions.

Depuis trois décennies déjà, l’état congolais n’a toujours rien fait de tel.

Qu’est-ce qui dit que dans les trente années à venir, il y aura un début d’exécution ?

D’où l’idée de mettre en place cette interface.

Et un travail de véritable lobby doit commencer :

  • Dans chaque commune, les jeunes organisés en comité, contacteront leur bourgmestre pour la construction d’une maison de jeunes et de la culture,
  • L’association des Anciennes d’Umoja-Kolwezi assurera l’organisation générale du projet en RD Congo en coachant les jeunes,
  • L’ACRDC en Belgique sera le porte-voix des projets de différentes communes congolaises, auprès des communes belges et autres institutions belges et européennes.

L’objectif final étant que les jeunes congolais aient le plus tôt possible un lieu de rencontre, de loisirs et d’expression culturelle dans leurs communes respectives.

La RD Congo é tant un véritable sous-continent, le projet commencera par quelques communes pilotes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here