Accueil A L'AFFICHE Coupe du monde des clubs au Japon, Mazembe n’a pu faire mieux...

Coupe du monde des clubs au Japon, Mazembe n’a pu faire mieux qu’en 2010

PARTAGER
Membre du staff des corbeaux avec un membre de l'organisation locale de la coupe
Le match de classement pour la coupe du monde des clubs « Japon 2015 » s’est terminé par la défaite 1-2 du TP Mazembe de Lubumbashi face au Club América du Mexique. Pour sa deuxième participation à la coupe du monde des clubs, le Tout Puissant Mazembe de Lubumbashi n’a pas réussir à faire mieux que lors de sa participation de 2010. Voici l’équipe alignée par l’entraineur Carteron : Sylvain Gbohouo, Yaw Frimpong, Patient Mwepu, Joël Kimwaki, Salif Coulibaly, Merveille Bokadi, Daniel Adjei Nii, Adama Traore, Mbwana Samatta, Thomas Ulimwengu, Rainford Kalaba, Robert Kidiaba, Aimé Bakula, Kabaso Chongo, R. Boateng, Nathan Sinkala, Given Singuluma, Koffi Kouamé, Solomon Asante, Gladson Awako, Boubacar Diarra, Roger Assale Assalé et Jonathan Bolingi. Alors qu’en 2010 Mazembe avait étonné le monde du football en atteignant la finale, à la coupe du monde des clubs « Japon 2015 », Mazembe a trébuché dès son entrée en lice, cueilli à froid par le club japonais Sanfrecce d’Hiroshima : 0-3. Lors du match de classement contre l’équipe C America, trente minutes après de début du match, Mazembe était mené 0-2. Le premier but par D. Benedetto à la 19è minute et le deuxième par M. Zúñiga à la 28è minute. Mais à quelques minutes de la mi-temps (43è), Mazembe sauvait l’honneur du continent africain en inscrivant son premier but par R. Kalaba. Durant la deuxième mi-temps, aune équipe n’est parvenue à marquer. À quoi attribuer cette contreperformance ? Pour l’entraineur Carteron, la préparation n’aura pas été optimale. Signalons enfin que Kidiaba, la star du Club n’aura pas foulé la pelouse japonaise. Nous souhaitons que pour l’avenir, le staff de l’équipe ainsi que les joueurs du club puissent tirer les leçons de cette aventure japonaise.
Depuis Osaka au Japon
Franck Kitenge

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here