Accueil A L'AFFICHE RDC : L’enfant africain célébré par les éditions OCM sous le haut...

RDC : L’enfant africain célébré par les éditions OCM sous le haut patronage du Président Félix Tshisekedi

PARTAGER

Par Jean-Luc Mwamba

Le Président de la république démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a accompagné la commémoration de la journée mondiale de l’enfant africain via une série d’activités des éditions OCM autour de la pièce de théâtre « la petite menteuse » de Cheik Fita, ce 16 juin, à Kinshasa. Cet appui a été manifeste par le canal du coordonnateur en charge du panel de sa mandature à l’Union Africaine, le Professeur Alphonse Ntumba Luaba.

Affiche de l’évent

Des écoliers interpellés sur les valeurs

Tout est parti du complexe scolaire « le vidéo », une école localisée dans la commune de Barumbu, choisie par les éditions OCM pour recevoir la première prestation de la journée en fin d’avant-midi. Il est 11heures, quand le spectacle débute après la mise en place du décor et de l’encadrement d’élèves venus assister au programme. En près de 35 minutes d’attentive observation, les élèves ont vu défilé devant eux des acteurs avec des rôles divers mais ont marqué leur attention sur Luta « la petite menteuse ».

Vue du complexe scolaire le vidéo lors de la prestation

«  J’ai observé le comportement de Luta et je comprends que le mensonge est un vilain défaut qui peut nous conduire au malheur » a sanctionné une élève au terme de la prestation.

La ministre du genre, famille et enfants, Mme. Gisèle Ndaya a pour sa part martelé sur son engagement d’un Congo digne des enfants.

Etant présente en tant que partenaire de l’évènement, Mme. Stéphanie Mbombo du Cercle des Réformateurs Intègres du Congo (CIRC en sigle) a martelé sur l’importance de ce genre d’activités en appui à la vision du Président de l’Union Africaine Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui se veut encourageante pour le secteur de l’éducation et a exhorté l’assistance à l’intégrité comme facteur de construction de l’état au regard du récit de « la petite menteuse ».

Stéphanie Mbombo, présidente du CRIC

« L’enfant africain est le plus oublié, deux enfants sur dix dorment dans la rue, il y’a des problèmes avec les enfants albinos, ceux issus des viols, des enfants d’expatriés qui sont abandonnés, les enfants sorciers. Il y’a tout un effort à faire. Il doit y avoir des lois pour protéger l’enfant. Nous remercions le président de la république d’avoir encouragé cet évènement mais également les parents qui donnent une éducation aux enfants » a-t-elle renchérit en substance à l’issue de ladite activité.

De son côté  , Cheik Fita , l’auteur de « la petite menteuse »,  a expliqué qu’il est parti de la présentation de la conséquence à court, moyen et long terme du mensonge pour faire passer un message aux enfants sur le côté néfaste de ce vice et comme leitmotiv de la rédaction de cette pièce de théâtre tout en spécifiant sa longévité «  C’est une pièce qui a été écrite il y’a trente et un ans, elle a déjà été joué plus de deux cents fois dans différentes salles en l’occurrence le collège Boboto, le lycée Bosangani … on avait fait le tour de Kinshasa. Mon éditeur a décidé de publier un coffret de mes dix livres dernièrement parmi lesquels se trouvait cette pièce et lorsque le président de la république nous avait reçu pour soutenir l’éditeur dans ses actions, il a motivé une  demande de monter une pièce de théâtre pour enfants,  nous avons retenu cette pièce, le président Félix est donc à la base de cette activité » a déclaré l’auteur.

 L’hôtel Memling converti en cadre théâtral

Après le cadre du complexe scolaire « le vidéo »,  l’hôtel Memling  a également reçu dans sa salle « Virunga I » la seconde prestation prévue pour la journée dans la stricte observance des gestes barrières en fin d’après-midi.

Vue de la prestation dans la salle Virunga 1 de l’hôtel Memling

Devant un public concentré, « la petite menteuse » a été joué en présence des officiels notamment le Professeur Alphonse Ntumba Luaba, qui a salué l’accompagnement du Chef de l’état Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo dans la promotion de l’éducation « Il a marqué un grand pas, une grande victoire, par la gratuité de la scolarité qui a ramené 4 millions d’enfants qui étaient hors-circuit scolaire. Les enfants c’est l’avenir d’un continent, les batailles de demain se gagnent aujourd’hui au niveau de la formation des enfants » a-t-il expliqué.

Professeur Alphonse Ntumba Luaba, Coordonnateur du panel en charge de la mandature du Président Félix à l’UA

Ce dernier n’a pas manqué de vanter les mérites de la pièce de théâtre exécutée «  c’est une pièce vertueuse qui nous invite à nous prendre en charge et aller au-delà, parents et enfants… Le chef de l’état a les épaules suffisamment larges pour porter le poids de l’Afrique » a-t-il rajouté en substance.

En guise de clôture, le Directeur Général des éditions OCM, Franck Kitenge a exprimé sa joie de voir le Président Félix soutenir  ladite activité tout en motivant le pourquoi de cette dernière

Franck Kitenge, Directeur Général des éditions OCM

« Pour nous c’est une grande joie parce que nous avons été honoré par le Chef de l’état qui a accepté d’accompagner cette activité culturelle qui rentre dans son mandat de président de l’Union Africaine, parce que le thème de sa présidence c’est « culture, arts et patrimoines » or le théâtre est un maillon fort de l’art mais également le livre est un maillon fort de tout cela. L’accompagnement du Chef de l’état vient nous réconforter et nous donner beaucoup d’espoir quant à la culture, l’art et le patrimoine de l’Afrique. Par cette pièce il était  pour nous question, d’encourager les enfants à cultiver les valeurs et à combattre les antivaleurs au sein de la famille. Le mensonge tire vers le bas et à grande échelle toute une nation. La famille pour nous est le cadre où il faut commencer pour que l’avenir de nos enfants soit meilleur par des valeurs qu’ils vont porter et mettre en pratique ».

Quid sur la petite menteuse

Luta vit avec ses parents dans un village perdu au fond de la brousse. Les parents ne savent pas que leur fille ment comme elle respire. Elle fera punir très sévèrement et chasser de la maison, son cousin Kalubi pour forfait que celui-ci n’a pas commis.

Page de couverture de l’ouvrage

Elle fera avaler une femme par les crocodiles en ne lui révélant pas qu’il y avait un danger ce jour-là à la rivière. Toujours à cause de ses mensonges, elle fera mordre dangereusement son frère ainé par un serpent. Elle fera emporter son père par les eaux tumultueuses et débordantes de la rivière, lors d’une forte pluie. Elle causera la ruine d’un vieillard. Et celui-ci la maudit. Sous l’effet de cette malédiction, Luta sera transformée en cochon en vue d’être vendue à des marchands.

L’auteur en quelques lignes

Né en 1954 à Shinkolobwe au Sud du Katanga, licencié en philosophie, dramaturge, metteur en scène congolais, Fita Fita Dibwe dit Cheik Fita est l’auteur d’une trentaine de pièces de théâtre à succès qu’il monte avec le théâtre ORCAN durant des décennies. Grand Prix National du théâtre en 1987, il vit en Belgique depuis 2002.

Cheik Fita

Rappelons que la journée de l’enfant africain est une journée internationale organisée chaque année depuis le 16 juin 1991 par l’Organisation de l’Union Africaine, en souvenir du massacre de centaines d’enfants lors d’une marche pour leurs droits à Soweto par le pouvoir de l’apartheid le 16 juin 1976.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here