Accueil A L'AFFICHE RDC-Belgique : La journée mondiale de l’écrivain africain a vécu

RDC-Belgique : La journée mondiale de l’écrivain africain a vécu

PARTAGER
Photocrédits @Bart Moeyart

Par Jean-Luc MWAMBA

L’association Bookutani a organisé un brunch littéraire en marge de la célébration de la journée mondiale de l’écrivain africain le 7 novembre. Les hommes et femmes de lettres du Congo ont été mis en exergue tout au long de cette manifestation culturelle dans le restaurant INZIA à Bruxelles.

Il était question de mettre à la disposition des participants, des livres de la Bibliothèque Congolaise de Belgique, qui est une œuvre de ladite association. Les auteur.e.s congolais.es publiés en 2020 et 2021 ont vu leurs œuvres consommés par le public et chaque invité a pu repartir avec des données littéraires des auteurs en exposition.

Un mélange entre musique, lecture et cuisine

Et de ce qui est du brunch à la congolaise, la prise en charge culinaire a été faite par Mme. Monique et son équipe au restaurant Inzia, sous l’atmosphère musicale proposée par le chanteur Epolo ainsi que de lectures de poèmes et textes issus des livres suivants:  « Dochter van de dekolonisatie » de Nadia Nsayi ; “Amsoria » de Lilia Bongi ; “Mutumbu 99” de Pepin Guillaume Manjolo ; « Gorée » d’Emilie-Flore Faignond ; « Marcher sur vos traces » de Stéphanie Boale ; « Contes d’aujourd’hui » de Bravo Kayizilanga ; « La Danse du vilain » de Fiston Mwanza Mujila ;  « Le rendez-vous de Monbin-Crochu » d’Alfoncine Nyélénga Bouya ; Un poème « Nakozala te » (en lingala) de Bienvenu Sene Mongaba.

Mme Dorothée Moko Delerue, porte-parole de Bookutani s’est confiée à notre rédaction en ces termes « cette journée fut un véritable succès, tout d’abord parce que les invités étaient au rendez-vous, auteurs, politiciens et quidam, ce qui démontre un intérêt pour la littérature congolaise. Ensuite, parce que notre événement a permis à divers auteurs et acteurs culturels  (tels que Ria Carbonnez, Alphonsine Nyéléga Bouya, Lilia Bongi, Emilie-Flore Faignond, Pepin Guillaume Manjolo, Angèle Muamba ou encore Bravo Kayizilanga) de se rencontrer et de rencontrer leur lectorat. La présence d’acteurs politiques, venus au contact du monde culturel, a aussi son intérêt. Enfin, parce qu’entre autres grâce à notre quizz, les convives ont pu enrichir leur culture littéraire congolaise, ce qui, nous l’espérons, les poussera à lire les auteurs. L’objectif est donc non seulement atteint mais sa réussite nous a convaincus qu’il fallait recommencer chaque année! ».

De la tombola en bonus

A leur arrivée, tous les convives ont reçu un billet de tombola avec la chance de pouvoir remporter soit le livre de la lauréate 2021 du Prix Senghor, « La mer noire dans les Grands Lacs” d’Annie Lulu; soit le dernier opus d’un autre lauréat, “Dans le ventre du Congo” de Blaise Ndala, couronnés des prix Ahmadou Kourouma et Ivoire; soit une casquette Bookutani. Fruit du hasard qui a somme toute bien fait les choses, en ce jour de célébration des écrivains africains, puisque les trois prix ont été remportés par des auteurs.

Quid de l’association Bookutani ?                  

BOOKUTANI est une association créée en début 2021 par des membres de la diaspora congolaise. Elle est active en Belgique et en RDC et œuvre à la promotion de la littérature congolaise.

L’équipe est composée de membres en Belgique, en France, au Royaume-Uni et en RDC (principalement à Kinshasa), ce qui permet un rayonnement des activités mais également des opportunités de collaboration avec d’autres structures littéraires en Europe (à titre d’exemple Buku ou Muzakali) comme au Congo (par exemple, les Editions Miezi, l’Association des Jeunes Ecrivains du Congo  – AJECO – ou encore les Ecrivains du Congo).

Bookutani a pour objectif de promouvoir la littérature congolaise au travers de trois actions:

Primo, le Prix Emilie-Flore Faignond, dont la première édition a eu lieu fin septembre 2021 et a pour objectif de récompenser d’une somme de 1.000$ le livre d’un.e jeune auteur.e congolais.e résidant en RDC de 35 ans maximum ; secundo, l’émission littéraire Mikanda, réalisée en collaboration avec Radio Mbote, qui propose mensuellement une interview d’un.e auteur.e congolais.e résidant ou étant de passage en Belgique ; tertio, la Bibliothèque Congolaise de Belgique canal par lequel s’effectue une collecte d’ouvrages d’auteurs congolais pour les mettre à disposition du public, dont les donateurs ont accès gratuitement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here